Deprecated: File class-phpmailer.php is deprecated since version 5.5.0! Use wp-includes/PHPMailer/PHPMailer.php instead. The PHPMailer class has been moved to wp-includes/PHPMailer subdirectory and now uses the PHPMailer\PHPMailer namespace. in /homepages/18/d602652865/htdocs/wp-includes/functions.php on line 5569
Supplémentation en Vitamine D pendant l’hiver - Nextypharm

Supplémentation en Vitamine D pendant l’hiver

Aux premières pâleurs automnales, les professionnels de santé recommandent une supplémentation en vitamine D afin de pallier au manque de soleil, principale source naturelle.

Une supplémentation en novembre puis en février est ainsi conseillée par la Société Française de Pédiatrie à tous les enfants de plus de 18 mois jusqu’à la fin de l’adolescence car la vitamine D est essentielle à leur croissance et à leur minéralisation osseuses en contribuant au métabolisme du calcium et du phosphore. Chez les seniors, elle prévient l’ostéoporose et les chutes accidentelles rappelle la Société Française de Documentation et de Recherche en Médecine Générale (SFDRMG).

Pour deux publics spécifiques, la supplémentation en vitamine D est préconisée toute l’année : les nouveau-nés qui ne doivent pas être exposés au soleil et les personnes âgées qui restent à l’intérieur.

Une vitamine capricieuse

La vitamine D, comme les vitamines A, E et K, est une vitamine dite liposoluble : elle a besoin de gras pour être absorbée dans l’intestin. Vous devez donc la faire prendre à votre enfant pendant le repas, mélangée à un aliment par exemple.

Préférez la vitamine D3 d’origine naturelle en respectant la posologie goutte/UI selon l’âge de l’enfant (voir ci-dessous). Evoquez avec votre pharmacien les traitements en cours car certains médicaments limitent l’absorption de vitamine D.

Autre contre-indication : les maladies qui touchent les intestins comme la maladie cœliaque.

Les dosages de supplémentation en Vitamine D

Les recommandations de la Société Française de Pédiatrie en l’absence de risques particuliers :
- Femme enceinte : Une dose de 80.000-100.000 UI au début du 7ème mois de grossesse
- Nourrisson allaité : 1.000-1200 UI/jour
- Bébé de moins de 18 mois, recevant un lait enrichi en vitamine D : dose supplémentaire de 600-800 UI/ jour
- Bébé de moins de 18 mois recevant un lait de vache non enrichi en vitamine D : dose supplémentaire de 1.000-1.200 UI/ jour
- Enfant de 18 mois à 5 ans et adolescent de 10 à 18 ans : 2 doses de 80.000-100.000 UI en novembre et en février.



Retourner à la rubrique "Conseils & Santé"

Supplémentation en Vitamine D pendant l’hiver