Deprecated: File class-phpmailer.php is deprecated since version 5.5.0! Use wp-includes/PHPMailer/PHPMailer.php instead. The PHPMailer class has been moved to wp-includes/PHPMailer subdirectory and now uses the PHPMailer\PHPMailer namespace. in /homepages/18/d602652865/htdocs/wp-includes/functions.php on line 5569
Cystite : prévenir les récidives - Nextypharm

Cystite : prévenir les récidives

Vous êtes sujette aux infections urinaires à répétition (basses), aussi appelées cystites ? La canneberge ou cranberry est efficace en prévention comme traitement de fond.

Petite baie rouge acidulée et amère à la fois, la canneberge se décline sous plusieurs formes de compléments alimentaires : gélules, comprimés ou poudre. Préférez ces formes, plus concentrées et moins sucrées aux jus de cranberry, dont l’efficacité est moindre1 en prévention des cystites.

Prenez chaque jour, pendant 2 à 6 mois, un complément de canneberge contenant au minimum 36 mg de proanthocyanidines (antioxydants) comme Féminabiane2 CBU et CBU flash. Ces antioxydants aident à lutter contre les bactéries en les empêchant de s’accrocher à la muqueuse de la paroi urinaire.

Buvez beaucoup !

Les médecins recommandent aussi de boire beaucoup d’eau et de ne pas retenir ses urines afin de ne pas « stocker » les éventuels germes. Autre conseil pour prévenir les récidives de cystite : régularisez votre transit intestinal et arrêtez les spermicides si vous aviez recours à ce mode de contraception.
Résistance bactérienne

Quand les bactéries se sont adaptées et deviennent insensibles à l’antibiotique, on parle de résistance bactérienne. En cause, une mauvaise utilisation des antibiotiques par des traitements trop courts, trop longs ou trop répétés. L’Escherichia coli, à l’origine des infections urinaires, est l’une de ces bactéries. En 2014, 7 % des souches de E. coli étaient ainsi devenues résistantes.
Enfin, de manière générale, si des symptômes tels que fièvre, sang dans les urines, douleurs lombaires apparaissent, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre médecin traitant.

1 Selon l’Association des Urologues du Québec.
2 Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes.

Retourner à la rubrique "Conseils & Santé"

Cystite : prévenir les récidives